les friponneries des lutins à Rohan

Ici, la tradition veut que le 1er décembre le Père Noël envoie ses lutins espionner les familles où il y a des enfants. Ils ont pour mission de tester le caractère de ceux-ci en faisant toutes sortes de bêtises pour les énerver. Gare à ceux qui réagissent mal à leurs mauvais coups car les lutins doivent remettre leur rapport au Père Noël à leur retour au Pôle nord le 23 décembre. Et celui-ci risque de déchirer la liste de cadeaux des enfants qui auront dévoilé leur mauvais caractère. Alors, de plus en plus d’enfants essaient d’en piéger le plus possible avec des trappes pour les apprivoiser afin qu’en retour ces lutins laissent un bon témoignage au Père Noël.

Rohan quand tout a commencé il y a 2 ans - photo Sara

Rohan quand tout a commencé il y a 2 ans – photo Sara

Et depuis 2 ans, Rohan est devenu un excellent trappeur de lutins. Il les a si bien traités que cette année ce sont les mêmes qui se sont laissé prendre.

Lutin piégé par sa gourmandise - photo Sara

Lutin piégé par sa gourmandise – photo Sara

Si bien que le matin, Rohan et Charlotte ne traînent plus au lit pendant cette période tant ils ont hâte de découvrir quelle sottise ces fripons de lutins ont pu faire pendant la nuit.

Voici le piège de cette année - photo Sara

Voici le piège de cette année – photo Sara

Le moment le plus magique fut quand Rohan ayant attrapé une lutine, elle se transfigura au matin en… Charlotte, alors que celle-ci dormait encore dans sa chambre à l’étage !!! 

La lutine transfigurée en Charlotte - photo Sara

La lutine transfigurée en Charlotte. Incroyable n’est-ce pas – photo Sara

Évidemment, le temps que Rohan se débarbouille, la lutine en a profité pour redevenir elle-même.

Le vrai visage de la lutine - photo Sara

Le vrai visage de la lutine – photo Sara

Alors voici en quelques photos l’aventure dans l’avant de cette année 2015.

Les lutins apprenant le "triche-atou", jeu perverse entre tous, aux  peluches de Charlotte et de Rohan - photo Sara

Les lutins apprenant le « triche-atou », jeu perverse entre tous, aux peluches de Charlotte et de Rohan, en se goinfrant de maïs soufflé (pop-corn en français) – photo Sara

nos 2 lutins surpris en train de se goinfrant de guimauves (mash mallow en français) -

Nos 2 lutins surpris en train de s’empiffrer de guimauves (marshmallow en français) – photo Sara

 

Le lutin se bâfrant de nutella - photo Sara

Le lutin se bâfrant de nutella – photo Sara

Ce qui a donné comme conséquence logique qu'ils ont fait des crottes... de chocolat jusque dans le verre préféré de Rohan - photo Sara

Ce qui a donné comme conséquence logique qu’ils ont fait des crottes… de chocolat jusque dans le verre préféré de Rohan – photo Sara

Dur dur de rester calme et de garder le sourire… Et ce n’est pas fini, il reste encore 14 nuits avant leur départ pour le Pôle Nord. T-Bear ne manquera pas de vous tenir informés de leurs pitreries à venir.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : l’espoir fait vivre.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans La famille à T-Bear. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour les friponneries des lutins à Rohan

  1. Isabelle Godin dit :

    C’est rigolo comme tout, cette tradition ! merci pour ce beau reportage. Il y en a qui se préparent de beaux souvenir d’enfance… Bravo à la Maman !

    Isa

    J'aime

    • tbearbourges dit :

      Quel plaisir de voir ton commentaire, ô toi, ma si tant gentille cousine. Oui, c’est une très jolie coutume celte importée par les Irlandais en Amérique du Nord et qui a été adaptée au moderne Père Noël. Quelle imagination pour la maman !!! Bravo à Sara.
      Gros becs à toi

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s