Comme ils sont venu, ils sont repartis

Et oui, pendant la nuit du 23 au 24, nos lutins sont partis rejoindre le château de glace du Père-Noël, non sans avoir fait une dernière sotie.

photo Sara

photo Sara

Mais toute gentille, pour dire au revoir à leur manière. Avec des feuilles de bloque-note de différentes couleurs, ils ont souhaité un joyeux Noël à leur famille d’accueil, ce qui présage bien côté rapport au Père-Noël.

photo Sara

photo Sara

Bon signe aussi la capture d’un 3ème lutin proche cousin du côté maternel que nos deux farceurs ont EUX-MÊME piégé dans la nuit du 18 au 19 décembre.

La capture du cousin côté maternel - photo Sara

La capture du cousin côté maternel en présence leurs amis les jouets – photo Sara

Pour sans doute suivre l’adage « Jamais 2 sans 3 ».

les lutins pêcheurs - photo Sara

les lutins pêcheurs – photo Sara

La veille, alors qu’ils n’étaient encore que 2, ils avaient transformé la baignoire en lac et la famille les a trouvés en train de pêcher les poissons en plastique de Rohan, à bord d’une barque de fortune.

Quand un garçon de cet âge dort, pas moyen de le réveiller - photo Sara

Quand un garçon de cet âge dort, pas moyen de le réveiller – photo Sara

Le lendemain de la capture du 3ème larron, ils ont profité du profond sommeil de Rohan et de Charlotte pour leur peindre des moustaches.

... et une fille aussi - photo Sara

… et une fille aussi – photo Sara

Et puis, le 22 décembre, à eux 3, ils ont fabriqué des confiseries aux enfants, autre signe que leur hébergement leur a plu.

Les 3 compères en train d'emballer les confiseries qu'ils ont concoctées pour les enfants - photo Sara.

Les 3 compères en train d’emballer les confiseries qu’ils ont concoctées pour les enfants – photo Sara.

C’est le coeur un peu triste que nos jeunes se sont levés en constatant leur disparition. Heureusement que le réveillon de ce soir et la première distribution de cadeau vont leur remettre la joie au coeur.

BON ET JOYEUX RÉVEILLON !!!!

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s