un Noël exceptionnel au Québec

Et oui, ce Noël 2015 restera dans toutes les mémoires.

photo prise à Ottawa par l'agence Reuter dans la nuit du 24 décembre au 25. Remarquez qu'il n'y a pas un brin de neige ni sur les arbres ni au sol.

photo prise à Ottawa par l’agence Reuter dans la nuit du 24 décembre au 25. Remarquez qu’il n’y a pas un brin de neige ni sur les arbres ni au sol.

D’abord, c’était jour de pleine lune, ce qui ne s’était pas vu un 25 décembre depuis le siècle dernier en 1977. Ensuite, elle était en cancer, ce qui n’était pas arrivé astronomiquement parlant un 25 décembre depuis quelques milliers d’années. record de chaleurMais c’est surtout que dans la région de Montréal on a battu ce jour là le record de chaleur de tous les temps pour un Noël. Il a fait 17°C alors que l’ancien record de 1957 fut 8°C. Plus du double.

photo Karine Bastien diffusée par Ici Radio Canada

photo Karine Bastien diffusée par Ici Radio Canada

Étaient bien vertes les pelouses bien arrosées par les pluies de ces derniers mois. Il y a eu même des téméraires pour se baigner dans leur piscine ou dans un lac.

photo prise par Vicky Boutin à la Baie des haha au Saguenay-Lac St-Jean le 25 décembre 2015

photo prise par Vicky Boutin à la Baie des ha ha au Saguenay-Lac St-Jean le 25 décembre 2015

Et juste au moment où on commençait à s’habituer à un de ces doux hiver du sud, ne voilà-t-il pas que l’hiver brutalement nous rejoint juste au moment où on n’en avait plus besoin pour légitimer le traditionnel Noël blanc. Depuis les premières heures et toute la journée de dimanche 27 décembre il a neigé, comme pour rattraper le temps perdu.

dimanche 27 décembre 2015 - T-Bear

dimanche 27 décembre 2015, les déneigeuses en action – T-Bear

Mais le plus rigolo, c’est l’affairement des chasse-neiges et des pelleteurs qui s’évertuaient à justifier sur à peine quelques centimètres leur désoeuvrement de ces derniers mois. 

photo T-Bear

photo T-Bear

Bonne petite couche qui va servir à protéger racines et plantes de la chute brutale de température en ce lundi avec -13°C EN MAXIMUM !!! Et les météorologistes nous prédisent pour mardi une VRAIE tempête hivernale avec plus de 30cm de neige et des bourrasques de 60 à 80 km/h.

photo T-Bear

photo T-Bear

Mais la douceur exceptionnelle de la température à Noël a contribué à rendre le fêtes encore plus festives.

photo Charlotte

photo Charlotte

Et les enfants ont bien apprécié leurs cadeaux comme on le voit ci-dessus.

photo T-Bear

Charlotte et Lili, le nouveau membre de la famille – photo T-Bear

Surtout Charlotte qui a accueilli Lili, son nouvel amour de Hamster.

Lili - photo T-Bear

Lili – photo T-Bear

Beaux moments où  toute la famille peut partager tendresse et joie.

Ce n'est pas à cause du Hockey, mais la perte normale des dents de lait qui font de RoHan un édenté - photo T-Bear

Ce n’est pas à cause du Hockey, mais la perte normale des dents de lait qui font de Rohan un édenté – photo T-Bear

N’est-ce pas plus ça l’esprit de Noël que la neige et le froid ?

photo T-Bear

photo T-Bear

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui: La vraie joie de l’hiver.

 

 

 

 

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans T-BEAR ET LES SIENS, Terrebonne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s