À l’heure dite…

En Amérique du Nord (sauf Mexique et Groenland), nous passerons à l’heure dite d’été dans la nuit du 12 au 13 mars… alors que nous serons encore en hiver. Ainsi l’heure devancera même la mode qui en est encore à étaler celle de printemps. Samedi le 12 mars 1916, le soleil se lèvera pour la dernière fois à 6h avant l’automne prochain. 158Dimanche 13 mars, LUI et lui seul aura le droit de faire 1h de plus de grasse matinée, jusqu’à 7h. Alors que depuis quelques semaines les prisonniers du boulot démarraient leur journée enfin à la clarté, à partir de lundi 14, ils devront le faire de nouveau à la noirceur. 

T-Bear sortant de son hibernation

T-Bear sortant de son hibernation

Même si il est à la retraite, il y a de quoi perturber ben raide le pauvre vieux T-Bear qui vient juste de sortir de son hibernation. Et il faudra remettre ça en sens inverse du 2 au 3 novembre. Il y a encore quelques années, au moins les changements d’heure se faisaient tous les 6 mois aux alentours des équinoxes de printemps et d’automne.

Ça, c'était encore vrai il y a quelques années, mais plus maintenant

Ça, c’était encore vrai il y a quelques années, mais plus maintenant

Maintenant, tout est déséquilibré. De début novembre à même pas mi mars, ça ne fait plus que 4 mois 1/2 à l’heure d’hiver pour 7 mois 1/2 à l’heure d’été. Et pourquoi ? Où est la logique là dedans ? On ne sait pas. D’autant plus que ces changements ne sont même pas synchronisés  à travers la planète. En Europe (sauf Islande, Biélorussie et Russie), l’heure ne variera que dans la nuit du 26 au 27 mars. Et en Australie, certains états ne changent même pas d’heures. 1782_23847_600Comme on est en démocratie, c’est l’état providence qui décide, nous, les contribuables, on n’a pas notre mot à dire. Pourtant, d’après les sondages, environ 75% des gens sont contre. Mais il y a espoir. À force de réduire chaque année le temps de l’heure d’hiver et si la tendance se maintient, le commencement et la fin coïncideront dans 22 années et c’en sera fini de toute cette chienlit inutile. Dans ce cas là, messieurs les gouvernants, ne vous gênez pas, pourquoi ne pas le faire tout de suite ?

Mais T-Bear vous laisse choisir toute autre maxime qui vous conviendrait le mieux.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : Les birds français et le travail

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans C'EST AINSI QUE LES HUMAINS VIVENT. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s