Égalité

Définition sociale : rapports qui s’appliquent d’une façon identique entre individus, groupes, citoyens et peuples sans discrimination.

Voici un précepte qui ne peut pas s’appliquer à T-Bear. Ne se perçoit-il pas comme le nombril du monde ? Le centre de l’Univers autour duquel gravitent des satellites plus ou moins rapprochés selon le degré d’intimité qu’il veut bien leur accorder ? Alors oui, du haut de sa supériorité incontestable, il accepte de concéder ce principe à tous ses sujets à condition que ça ne le dérange pas, c’est évident. MoiBon, bien sûr, son intelligence supérieure lui fait concevoir qu’il est environné d’une concurrence féroce au titre d’être suprême. En fait, il y a à l’instant même 7 411 862 033 d’êtres humains parfaitement convaincus comme T-Bear d’être l’Unique. Y compris les masochistes. S’ajoutent à ce chiffre à chaque seconde de par le monde des nouveaux nés dont la bruyante autocratie est absolument incontestable  auprès de leurs géniteurs… l’espace de quelques mois. S’en suit inéluctablement une lutte de pouvoir générationnel qui va perdurer avec des hauts et des bas toute leur vie.

L'enfant roi - peinture T-Bear

L’enfant roi – peinture T-Bear

7 milliards 1/2 de prétendants à la suprématie qui défendent par tous les moyens leur trône, comme T-Bear. Comment alors peut-on concrètement appliquer la définition ci-dessus ? Certains théoriciens prônent le nivellement, nivellement par le bas bien entendu… et à condition que ce soit eux qui pilotent la niveleuse ça va de soi !!! niveleuse-1Alors T-Bear s’est évertué à rechercher le commun dénominateur qui rendrait pareil les humains et même l’ensemble des êtres vivants habitant notre planète, du microbe à la baleine. Selon les différences d’espèce, de milieu ou de culture, que l’on soit riche ou pauvre, on ne nait ni ne vit ni ne meurt dans les mêmes conditions. Et il a conclu de son étude qu’y compris dans la même espèce, on ne peut déceler QUE des différences aussi minimes soient-elles entre les individus, sauf… SAUF… SAUF  

Mature man holding nose, portrait

Mature man holding nose, portrait

la puanteur du KK, qu’on soit puissant ou misérable, saint ou démon, intelligent ou stupide, mâle ou femelle, bébé ou vieillard. Alors si c’est vraiment la seule égalité réelle entre vivants, on n’est pas sorti de la…..  

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : égalité au boulot

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s