Lao Tseu l’a dit

« … Êtres tissés d’univers et univers tissés d’êtres… »

aurait écrit il y a près de 5000 Lao Tseu, ce personnage mythique, grand maître du taoïsme, à qui on prête l’écriture du Tao To King (le livre de la voie et de la vertu). Plusieurs millénaires après, nos savants astrophysiciens modernes en viennent à une conclusion analogue, mais beaucoup plus mathématique. Elle donne le vertige, surtout quand on bascule sa tête pour admirer les étoiles une nuit de nouvelle lune.Cielo-estrellado-con-nubes3T-Bear avait retenu cette phrase alors qu’il avait lu le Tao  dans les années 70 du siècle dernier quand c’était à la mode. Alors qu’il travaillait à la Baie James dans le grand nord Québécois, il était sorti de sa tente pour un besoin pressant. nuit_des_etoilesLa nuit sans lune extrêmement pure des mois glaciaires de février était vaporisée d’étoiles. Il se souvient du grand vertige qui agita son âme devant ce spectacle incomparable. De retour dans la tiédeur de son sac de couchage 3 étoiles, le bonnet de laine sur la tête, éclairé par sa lampe de poche, il avait exprimé ce vertige en crayonnant sur un bout de papier un poème qui, par miracle, lui est resté parmi quelques autres de cette époque. 110517Il n’a même pas de titre :

Dérive au vent d’espace,

Étourdie de mystères,

Ô mon âme fugace,

Qu’es-tu dans l’univers ?

 

Infime dans l’infimité,

Mais géante d’orgueil

Tu rêves d’éternité

Jusqu’au seuil du deuil.

 

Molécule qui veut être,

Du temps, furtif fait divers.

Univers tissés d’Êtres

Et Être tissé d’univers.

Caniapiscau , 9/02/77

 

photo Nasa

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans poète, poète. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s