Damnation et enfer

Parenté et amis de T-Bear apprenant aux nouvelles françaises l’ampleur de l’incendie qui ravage la région de Fort McMurray au Canada s’inquiètent pour la survie de T-Bear. Il tient à les rassurer, tout près de 4000km les séparent, soit à peu près la distance entre Paris à Kazan sur la Volga, loin à l’est de Moscou, aux confins de l’Europe. macmurray MontréalCe qu’on ne dit pas dans les médias est qu’il s’agit d’une ville reconstruite POUR l’exploitation du PLUS GRAND GISEMENT DE SABLES BITUMINEUX AU MONDE. Fierté et richesse du Canada longtemps contestées par les écologistes à cause des risques de contamination et d’incendie majeure, justement. Fort McMurrayEt c’est surtout ce facteur qui a transformé un simple feu de forêt facilement maîtrisable en un enfer hors de contrôle et probablement pour longtemps… jusqu’à ce que les flammes aient fait partir en fumée tout ce précieux carburant qui imbibe le sous sol. Cette région de l’Athabasca est aussi grande qu’en France celle qui couvrirait la nouvelle « grande » Aquitaine additionnée de celle d’Auvergne/Rhône-Alpes. Soit le 1/3 de la France. Et ceci en pleine forêt boréale très difficile à reconstruire à cause du climat. 800px-Athabasca_Oil_Sands_mapBien qu’on ne déplore pour le moment aucune perte de vie humaine, combien d’animaux de compagnie abandonnés dans l’urgence de l’évacuation et d’innocentes bêtes sauvages ont été réduites en cendre ? l-onde-de-choc-d-une-explosion-pourrait-permettre-de-casser-des-flammes-et-empecher-que-l-incendie-se-propage_65783_w460Ça aussi aucun média ne le mentionne… juste le chiffre astronomique des dégâts matériels… comme d’habitude. Cette catastrophe servira-t-elle de leçon à nos politiciens corrompus ? Hélas, cupidité rime avec stupidité.

l'Île d'Anticosti, Québec, un trésor mondial

l’Île d’Anticosti, Québec, un trésor mondial

L’Île d’Anticosti notre perle du Québec est a son tour menacée par l’avidité inépuisable des pétrolières. Malgré toutes les études dissuasives, fera-t-elle un jour aussi lugubrement la manchette des médias d’information ?

Anticosti déjà souillée par ÇA !!!

Anticosti déjà souillée par ÇA !!!

Heureusement, la dévaluation actuelle du pétrole la sauvera-t-elle… peut-être… à temps ?

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : l’enfer.      

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s