L’enfer de la cote 304

Lundi 9 mai, T-Bear a passé 2 heures à regarder sur TV5 « apocalypse Verdun » pour marquer le centenaire de ce carnage et en particulier pour commémorer ce qui s’est passé en mai 1916. Cote 304 d’Avocourt, position stratégique à cause d’un mouvement de terrain qui domine la plaine et donc le champ de bataille de Verdun.

Cote 304 de nos jours

Cote 304 de nos jours

Il y a 100 ans, entre le 5 Mai et le 12 Mai 1916, cette cote mal taillée a été perdue puis reconquise puis reperdue puis reprise… Côté français, en 7 jours, 699 officiers, sous officiers, caporaux et fantassins ont été mis hors de combat (tués, blessés ou disparus) et un peu plus côté allemand. En une semaine, près de 2000 humains anéantis pour conquérir ou récupérer un morceau de terrain à peine aussi grand que le parc de jeu derrière l’école des petits enfants à T-Bear.

Cote 304 il y a 100 ans

Cote 304 il y a 100 ans

Folie furieuse. Furieuse folie. T-Bear cherche à comprendre comment ces hommes ont pu tenir et combattre dans cet enfer d’acier, de gaz et de boue. Était-ce l’amour de la patrie ? 1 an plus tard, les mutineries de ces chair à canon dans les 2 camps ont failli interrompre la boucherie. straslive-nasledky-bitvy-u-verdunu-56bc6c4e0cf57La haine ? Malgré la propagande, les Allemands ont présenté les armes aux rares prisonniers français et les Français, les troupiers, ont nourri avec gentillesse les prisonniers allemands. Des 2 bords, même insoutenable souffrance, même inconcevable résistance. Non, de part et d’autre ILS ONT TOUT SIMPLEMENT OBÉI ? « chercher à comprendre c’est commencer à désobéir » disait le manuel du parfait soldat au moment où T-Bear était conscrit. 304 allemandL’OBÉISSANCE … Obéissance sans chercher à comprendre. Depuis des millénaires, depuis si longtemps qu’elle en est devenue génétique, c’est L’ÉDUCATION martelée dès la petite enfance par la société qui a sculpté l’humain d’aujourd’hui, transformé chaque individu en robot de chair bien obéissant, programmé pour obéir sans réfléchir, sans contester à toute autorité « supérieure » quel qu’elle soit. 1915256_145936742442776_322214494877235079_nLes parents, les maîtres d’école, les patrons, les politiciens, la propagande médiatique, les financiers etc sont pour chaque caste soumis sans condition à leur propre hiérarchie. Mais quel que soit le grade ou la richesse, la sottise ou l’intelligence, du plus haut au plus petit, notre incoercible soumission obtuse de masse nous transforme tous en troupeau voué à l’abattoir. mouton-noir-intello-abattoirLa preuve de notre ovine et compulsive subordination ? C’est qu’en cent ans comme en mille, nous n’avons rien compris et rien appris. Sous le feu de la propagande actuelle, nous  nous apprêtons chaque jour d’avantage à nous étriper comme devant. Bétail ? Qui en bout de ligne nourrissons-nous ? 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : détournement médiatique.      

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s