Ours joueurs

Pendant ses années de travail à la Baie James dans le Nord  québécois, T-Bear a eu des relations de voisinage avec des ours noirs qui venaient visiter les camps d’exploration, attirés par les exquises odeurs des dépotoirs. ours-depotoir-dreamstime-8262913-gÀ sa connaissance, il n’y a jamais eu d’accident sur tout le territoire, même si parfois leur présence représentait un problème : ils adoraient se bâfrer dans les réserves alimentaires des camps et ne comprenaient pas pourquoi ces égoïstes d’humains s’obstinaient à les en chasser. d0fe9997f2df3e3f5e95447e1d70af41Mais les ours ne sont pas rancuniers. Ils sont plutôt d’un naturel insouciant et pacifique sauf au temps du rut et quand des bipèdes imprudents approchent trop les petits d’une mère. photo-Ours-noir-8Ils sont curieux de tout et aiment jouer, y compris des tours. Et c’est ça qui peut les rendre dangereux, surtout les jeunes adultes, car ils ne connaissent pas leur force et leurs griffes sont autant de poignards. grizzly-clawsC’était à Laforge à la fin des années 70 du siècle dernier. Un camp d’exploration fait de quelques cabanes qui changeaient des tentes habituelles. T-Bear y dirigeait alors des équipes d’exploration des sols en vue de la construction de centrales hydro électriques. Ce camp fut rasé par la suite pour servir d’aéroport au moment de la construction. Un jeune ours mâle d’une centaine de kilos rendait régulièrement visite. Il venait probablement de se faire larguer au printemps par sa mère occupée à sa nouvelle couvée. editoPR11-11CTechniciens et bûcherons avaient pris l’habitude de lui donner des pommes et la bonne camaraderie régnait. Jusqu’au moment où notre ourson découvrit qu’en s’approchant subrepticement derrière un homme accroupi et en lâchant un vigoureux WHAFF, celui-ci faisait un bon prodigieux en lâchant un retentissant WAK de terreur. Ça l’amusait beaucoup. Il s’asseyait en secouant la tête et en ouvrant la gueule dans un rire muet. On aurait pu prendre cette espièglerie avec humour en organisant des concours pour voir quelle grenouille humaine sauterait le plus loin. AXE-01Hélas, les hommes en manquent totalement quand ils se sentent ridiculisés. Plus de pommes, plus de convivialité. Finalement, repoussé de toutes parts, il disparut un jour. Comme il n’y avait pas de chasseur à plusieurs centaines de kilomètres à la ronde et que la nourriture (les ours sont végétariens à 90%) ne manquait pas, personne ne s’inquiéta pas de son sort. 0314-PICT4207-ours-noirCette anecdote est revenue en mémoire à T-Bear en regardant dans une vidéo un Russe ayant appris des tours à un ours brun vivant manifestement en liberté.

Contrairement aux Français qui les exterminent systématiquement, les ours vivent en bonne relation avec les habitants des pays de l’Est. Ils peuvent même devenir artistes peintres comme le célèbre Juuso, pour le plus grand bonheur de ce Finlandais qui vend très cher les toiles du peintre animal.

C’est vrai que certains peintres abstraits ne font pas mieux. 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans La grande sauvagerie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s