Et la fleur dit…

Les pas de T-Bear s’arrêtent devant une fleur qui s’étire au bout de sa tige pour mieux s’épanouir au soleil. T-Bear s’émerveille devant tant de beauté et d’harmonie. Il se penche pour la humer en frôlant de ses vieux doigts grossiers la soyeuse délicatesse des pétales. ImpressionLa pudique fleur se referma et ainsi débuta cet inconcevable dialogue entre elle et T-Bear :

La fleur : misérable ! Crois-tu donc que je m’ouvre pour toi ?

T-Bear : Ah fleur ! Fleur, je t’aime, je te désire et je te veux ! Tu es la plus adorable des fleurs que j’ai jamais rencontrée. Tu es tellement belle que je veux m’enivrer à jamais de ta beauté et de ton parfum. Laisse moi cueillir ta jeunesse pour la protéger et l’immortaliser dans un cadre de verre en place d’honneur dans ma maison.

La fleur : oh séducteur prédateur ! En vérité c’est une mort pour l’éternité dont tu veux m’affliger. Si je fleuris, me farde et me parfume, ce n’est pour personne d’autre que l’honnête abeille. Elle seule me rendra immortelle en essaimant mon pollen. Et maintenant passe ton chemin sans même m’effleurer de ta convoitise. J’ai à m’ouvrir à la postérité. Voilà ma joie et ma raison d’être.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : Je suis…    

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s