Fidèles au delà de la mort

T-Bear écrivait hier sur l’empathie, ce lien qui unit à la vie à la mort deux êtres d’espèce différente. Cette empathie nous touche de plus près quand elle unit un chien à nous, humains. Bien trop souvent hélas il est à sens unique ou terni par le rapport de maître à subordonné ou esclave que nos sociétés imposent.Quand un chien donne son coeur et se voue à un humain c’est pour la vie et même au delà de la mort. La réciproque n’est pas vraie. abandonLe cas le plus célèbre est celui du chien japonais Hachi Kö, immortalisé en Occident par le filme hollywoodien Hatchi. En 1924, un professeur japonais de l’Université de Tokyo, Eizaburo Ueno, fit l’acquisition d’un chiot de race Akita. Il lui donna le nom de Hachi ( huit en japonais puisque c’était le huitième chiot de la portée ), auquel il ajouta le suffixe affectueux « ko ».

Le chien Hachi Kö en 1934

Le chien Hachi Kö en 1934

Immédiatement une profonde amitié les a lié au point que Hachi s’est mis à accompagner le professeur jusqu’à la gare de la banlieue Shibuya où celui-ci prenait le train pour l’université à Tokyo. Et chaque après-midi, le chien venait tout seul le rechercher à l’heure précise de l’arrivée en gare du train.

Iago Arcachon 1967

Iago à Arcachon 1967- photo rétapée par T-Bear pour lui rendre sa jeunesse et son éclat en hommage à son ami

Entre parenthèse, l’un des chiens de T-Bear, Iago, venait le chercher de la même façon à la sortie de la faculté sans que personne ne comprenne comment il s’y prenait pour savoir l’heure.

Statue de Hachi Kö et du professeur Ueno

Statue de Hachi Kö et du professeur Ueno

Un peu plus d’un an après le début de leur relation, le professeur Ueno meurt brutalement d’une crise cardiaque en plein cours, le 21 mai 1925. Et bien jusqu’à sa propre mort en 1935, Hachi Kö continua  à attendre tous les jours à la même heure son maître à la gare, dans l’espoir que celui-ci descende du train.

Hachi Kö nourri et adulé par les voyageurs

Hachi Kö nourri et adulé par les voyageurs

Il reçut le surnom de « Shuken » (fidèle) par ceux qui se sont mis non seulement à le nourrir mais à le vénérer à la façon japonaise.

funérailles de Hachi Kö

funérailles de Hachi Kö en 1935

Il eut droit à des funérailles exceptionnelles et à sa statue en bronze à l’entrée de la gare où il attendait son ami. Plusieurs autres statues de lui dont l’une avec son maître furent érigées à Tokyo et dans sa ville natale de Ikita.

La statue toujours fleurie de Hachi Kö devant la gare de Shibuya

La statue toujours fleurie de Hachi Kö devant la gare de Shibuya. Elle est devenue le lieu de rendez-vous des amoureux.

Plus étrange encore est l’histoire du chien berger allemand Capitan en Argentine. Son maître M. Guzman décède et le chien s’enfuit juste après. Les obsèques de M. Guzman ont lieu et c’est une semaine après, lors du traditionnel recueillement familial qui suit, que la famille aura la surprise de trouver Capitan aux côtés de la tombe de M. Guzman.

Le chien Capitan sur la tombe de son maître

Le chien Capitan sur la tombe de son maître

Capitan s’est alors précipité sur eux mais n’a plus jamais voulu repartir. Il passera plus de 6 ans aux côtés de son maître décédé. La question est de savoir comment ce chien fidèle a pu trouver la tombe de son maître dans un cimetière assez éloigné de son habitat habituel. Et puis il y a l’histoire de Canelo qui a attendu son ami humain pendant 12 ans et dont voici l’hommage en vidéo.

Ces cas là de fidélité sont renommés parce qu’ils se sont passés avant l’ère Internet. Depuis, beaucoup d’autres exemples ont été divulgués sur les réseaux sociaux et les ont banalisés ? Le chien de T-Bear Iago est mort de vieillesse après une belle vie d’amitié. Bien sûr, T-Bear en a éprouvé beaucoup de chagrin, mais jamais T-Bear n’est allé se recueillir su sa tombe depuis 1969. Les humains sont beaucoup moins persévérants et même fidèles. Pourtant T-Bear garde dans son coeur tous ses amis canins et bien entendu Cybèle qu’il a dû laisser le coeur déchiré à sa légitime propriétaire.abandon-chienLes vacances arrivent et malheureusement comme chaque année des milliers de chiens à travers le monde vont être abandonnés par les humains. Bien sûr, beaucoup de lieux de vacances n’acceptent plus nos amis à 4 pattes, mais ce n’est pas une raison pour les abandonner. Quand on s’en donne la peine, il y a TOUJOURS moyen de les PLACER. T-Bear en sait quelque chose lui qui en garde chaque année pendant cette période.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : Qui est le plus propre ?    

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans C'EST AINSI QUE LES HUMAINS VIVENT. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s