C’est notre fête

Peu importe tous les méchants bruits qui font trembler le monde autour de nous, aujourd’hui c’est nôtre fête nationale à nous les Québécois en ce 24 juin 2016. Il fait beau, il fait chaud et nous voulons tous être unis dans la joie pour nous laisser parler d’amour. Notre pays en est un d’accueil et de tolérance où il fait bon vivre. auryth10Et T-Bear est bien placé pour le clamer haut et fort, lui qui est né outre Atlantique mais qui est devenu Québécois par choix depuis 47 ans. Pour remercier SON pays d’adoption il lui a écrit un hymne d’amour. 

Hymne aux Québécois

Je vous salue ici ô Québécois,

Moi le migrant que vous avez adopté.

Merci à vous pour votre générosité

Quand dans mon cœur il faisait froid.

 

Merci pour votre hospitalité pleine de chaleur

Qui a réchauffé mes premiers effrois d’hiver.

Merci de m’avoir accueilli à bras ouverts

Et d’avoir partagé toutes vos grandes valeurs.

 

Merci à vous aussi les Premières Nations,

De m’avoir ouvert vos huttes et vos maisons

Quand sur vos terres je faisais des forages

Pour y construire des digues et des barrages.

 

C’est au Québec que j’ai fait souche,

Construit ma vie, élevé mes enfants.

Vous êtes ma famille et mes parents

Et votre belle humanité me touche.

T-Bear

BONNE FÊTE NATIONALE À NOUS LES QUÉBÉCOIS

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : la France, un pays de tolérance ?

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans poète, poète, Québec, mes amours. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s