L’élu de Dieu

On naît d’une certaine couleur avec les caractéristiques physiques qui y correspondent et auxquelles s’ajoutent quelques signes distinctifs dus à la génétique familiale. Question d’ADN. ADNMais tout le reste n’est qu’étiquettes que votre famille vous colle aux fesses dès la naissance, comme la langue maternelle, la gloire immortelle des aïeux, la culture et la religion. En naissant, T-Bear n’a pas demandé à être Français, à naître dans une colonie française et à être baptisé chrétien protestant calviniste. Il est devenu tout ça parce que ses parents le lui ont imposé d’office. L’école et le catéchisme n’ont fait que concrétiser et étendre cet assujettissement arbitraire.

La leçon de catéchisme - peinture de Jules Alexis Muenier

La leçon de catéchisme – peinture de Jules Alexis Muenier

C’est à l’âge de 7 ans lors d’une leçon de catéchisme que T-Bear a appris qu’il était pourtant un être exceptionnel. Le pasteur lui a dit que le Divin oeil de Superpapa (nommé Dieu en français) était constamment à l’affût des moindres gestes et des moindres pensées de T-Bear. Leçon_de_catéchismeIl en a donc conclu que Si Superpapa prenait de son temps pour le surveiller de si près, c’est que lui, T-Bear, ne pouvait être QUE Son élu. Quelques années plus tard, après bien des cours de catéchisme, d’histoire et de réflexions, T-Bear a prudemment pris ses distances avec Superpapa. Auschwitz_gazaÀ voir ce qu’Il a fait à Son peuple et à son propre fils, c’est trop dangereux. Il vaut mieux être loin que l’oint. C’est peut être ce qui explique que T-Bear soit rendu si vieux sans avoir été crucifié ni avoir été rôti en holocauste.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Ils ont osé…

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s