Le jour du déménagement

Nous aut’ au Québec, not’ Fête Nationale c’était la semaine dernière, le 24 juin, pou la St Jean Batiss. Eux aut’, les Canaïens, y fêtent ça avec une semaine de retard, le 1e juillette… Ça doit êt’e  le décalage horaire vu qu’y sont plus dans l’ouest.

Canada Day

Canada Day

Et comme c’est chômé pareil pou nous aut’ les Québécois, on profite d’la fin d’semaine allongée pou déménager. Pas de la tête, comme qu’y en a certains au pouvouaire (pouvoir)… Non, pour à de vrai. Alors on appelle ça plutôt « le jour du déménagement« . fete-demenagementÇa fait du monde en titi dans les rues itou comme à not’ fête nationale, mais sans not’ drapeau. La vraie fête c’est pou les loueux d’camion, les marchands d’pizza, de bière et de liqueur (soda). Leu plus gros chiff d’affaire, c’est au 1e juillet… surtout quand y fa ben chaud qu’on s’dirait brassé comme du linge dans une sécheuse (sèche linge). 345915-journee-demenagement-montreal-famille-forestPou sûr, y en a qui se poussent (partent) pas. Trop d’ouvrage. Aussi des qui savent pas trop quoi faire, si z’y vont ou pas comme not’ regrettée Pauline Julien : « J’sais pas si j’vas déménager… ou rester là« .

Pi y en a d’aut’ qui sentent juste ben où y sont. Ç’monde là ça s’balancinent (se balancent) su leu chaise berçante a ien faire pantoute, juste à bouaire en r’gardant d’leu balcon suer le pauv’ monde tout autour, pi à placoter (papoter). Ça les change des séries savon aux p’tites vues (la TV). condoville1Même si T-Bear y change pas d’place, c’est une plus grande fête encore dans son coeur c’t’ année. Y a d’la grande visite. Son bébé d’quarante quat ans y est arrivé la veille de l’Australie pou 3 semaines. Que du bonheur !!! Alors :

BONNE FÊTE DU DÉMÉNAGEMENT AUX QUÉBÉCOIS

et

BONNE FÊTE DU CANADA AUX AUT’

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Québec, mes amours. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s