Biscuit Assorti : Calamity Miaou

Quand Biscuit Assorti est très ému, il a tendance à parler « joual » (argot Québécois) plutôt que son bon français. C’est pourquoi, j’ai écrit le premier chapitre en dialecte original sous-titré. Ensuite, j’ai repris la traduction en vocabulaire normal, sauf pour quelques expressions savoureuses.

T-Bear

C’est moi, Biscuit Assorti.

mon portrait peint par T-Bear

mon portrait peint par T-Bear

Ça y est, la Mère a bien clairé son mâle comme prévu, mais cette fois-ci elle n’a pas pu saquer (jeter) son linge (vêtements)  par la fenêtre. Il a pris les devants en paquetant (emballant) ses p’tits (ses affaires) dans son « camion » (au Québec : berline grosse cylindrée à hayon) alors qu’elle était à job (travail). Les enfants avaient le motton (envie de pleurer) quand il leur a laissé les clefs et moi j’avais la fale basse (être triste) parce qu’on s’aimait bien et qu’il me promenait souvent. C’est sûr, Madame avait les baguettes en l’air (s’énerver) et les yeux pleins d’eau (pleurer) quand elle est revenue à maison. Pour sûr a chialé (rouspété) contre ces enfants de nanane (salaud) que sont les hommes ratoureux (qui joue des tours) comme c’est pas permis … T-Bear continue en traduction littéraire françaiseenfin presque.femmes-de-vins-5Toutes ses amies sont venues la consoler autour de quelques bouteilles de vin. Mais c’est la voisine qui a le plus éclairci l’orage en lui laissant sa chatte Câline car là où elle déménage, on n’accepte pas d’animaux.

A fine juste devant la Mère

A fine juste devant la Mère

Elle porte bien son nom la petite futée car elle a compris de suite qui était la maîtresse en lui faisant patte de velours et gros câlins. Que depuis elles dorment ensemble et que ça caresse du minou et que ça ronronne tard dans la nuit que l’on ne sait pas si c’est des ronrons ou des ronflements ou les deux. CâlineAu début, tout le monde a voulu flatter ou , pour moi, lécher la chatte à la voisine pour lui faire bon accueil. Mais très vite on a su qu’on n’était pas de son monde et que ses manières fines étaient réservées qu’à la Mère. Et c’est là qu’on a bien compris le deuxième sens de son nom et que peut-être l’interdit de domicile aux animaux c’était juste une défaite (un prétexte) de la voisine pour écarter sa chatte. Car vite fait celle-ci a voulu prendre possession non seulement des lieux communs mais de ceux réservés à ses 3 esclaves : la fille, le fils et moi. chat sourisEt d’entendre crier le fils asservi à son ordinateur : câline de bean ! Je peux plus travailler ! Maman, ton minou veut pas lâcher ma souris !!! Ou encore la fille s’exclamer : câline ! Maman, ta chatte joue encore avec mes bobettes (petites culottes) !!! Entendons-nous bien. Je n’ai rien contre les chats, au contraire, j’aime bien qu’on se pelotonne tout contre surtout en hiver. cuddle1-rbQuand je suis arrivé tout petit dans ma première maison, il y avait un bon gros vieux matou qui m’a tout de suite adopté et j’avais pris l’habitude de dormir entre ses pattes contre son ventre. Quand je suis devenu plus grand, ça a été l’inverse. Dormir ensemble, ça crée de bonnes relations. Et puis mon gros minet s’est mis à pisser partout de vieillesse et un jour ils l’on emmené et je ne l’ai jamais plus revu… Et c’est après que mon premier humain m’a égaré…

juste un jeu

juste un jeu

Bien sûr il m’arrive comme tout chien qui se respecte de courir après les chats dans la rue, mais c’est pas pour leur faire du mal, juste pour jouer. J’ai beau leur crier « attend moi, attend moi », veulent rien savoir et courent comme s’ils avaient le Yable au c… au derrière… jusqu’au premier arbre. Moi, je ne suis pas fort sur l’escalade. J’ai donc de bons souvenirs de mon vieux chat et il m’arrive de m’ennuyer encore de lui. Alors, quand j’ai vu arriver la belle minette, j’en ai fait des bonds de joie… Hélas ! chien-et-chat râlantDès qu’elle m’a vu, elle a fait le dos rond tout hérissé jusqu’au bout de la queue. J’ai voulu m’approcher en remuant la mienne pour faire ami ami. A pas voulu. À la place, a grimpé dans les rideaux qui se sont déchirés et c’est moi qui me suis fait serrer les ouïes (engueuler). C’est le garçon qui le premier l’a appelée  » Calamity Miaou ». 

 N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre aujourd’hui : bug aux portes du Paradis.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Biscuit assorti, CONTES FAFERLUS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Biscuit Assorti : Calamity Miaou

  1. Sympa ce récit d’un morceau de vie de Biscuit Assorti accueillant cet « affreux »Calamity Miaou.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    merci… je crois que par la suite, Calamity miaou va elle-même prendre la parole 🙂

    J'aime

  3. Chic revoilà Calamity Miaou !
    Et encore une belle journée, une ! ce qui m »a permis de boire du pétillant … une eau naturellement avec les copines après avoir assisté à une sépulture dans une église d’une froidure à attraper une pneumonie ! Et maintenant, je vais aller regarder la télé sous la couette en regardant la petite lucarne et faire dodo, demain sera une grosse journée avant … deux semaines de vacances ! youpiiiiiiiiii !
    Bon après-midi avec un ptit tour pour apercevoir vos copines les outardes..

    J'aime

  4. tbearbourges dit :

    Bonne nuit et bon vendredi quand-même… avant vos vacances

    J'aime

  5. Ping : À la miaou | Tbear Blog

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s