Hymne à la mort

Hymne à la mort

Pour ces fleurs ces feuilles et ces herbes qui vont mourir

Après avoir vaillamment durant l’été oxygéné Mon air 

Et que le froid de l’hiver va bientôt réduire en poussière

Pour enrichir de particules mortes le vent que JE respire.

 

Pour ces poissons coquillages et crustacés qui font loi

Dans les sources les rivières les lacs les mers et les océans,

 Déféquant, copulant, pondant en souillant leur élément

Et meurent en se diluant pour enrichir l’eau que JE bois.

 

Pour ces vaches, cochons, couvées et végétaux de Mes repas,

Qui pour nourrir Mon vivant doivent un jour passer à trépas.

Puisque mange ou sois mangé telle est la loi du survivre.

Puisque en fin de compte, c’est bien la mort qui Me fait vivre.

 

Ô Mort, pourvoyeuse obscure pour tout ce que tu ME fais de bien,

Je te rend grâce … mais  ne touche surtout pas AUX MIENS !

T-Bear 14/08/2016

"hiver" peint par T-Bear. Dans son tableau T-Bear a représenté la mort enceinte de la vie.

« hiver » peint par T-Bear. Dans son tableau T-Bear a représenté la mort enceinte de la vie.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans poète, poète. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s