Du ciel plein les yeux.

Ici, dans la grande région de Montréal au Québec, on est passé directement de l’été avec 28° ensoleillé le 22 septembre à l’automne pluvieux et frisquet le vendredi 23 avec un maximum pluvieux de 17°. Et la nuit, la température ne fait que descendre : 2° dans la nuit de dimanche à lundi. Les premiers flocons sont même  apparus au Mont Tremblant, à même pas une centaine de kilomètres au nord.

nuit d'étoileT-Bear prenait sa marche matinale entre 4h et 5h dans le parc délivré de réverbères derrière l’école de ses petits-enfants. Une nuit sans lune brillait d’étoiles dans une profondeur en 3 dimensions que seul révèle l’automne. Le ciel était entièrement dégagé. Un vent du nord ouest frémissait d’un faible écoulement de circulation sur l’autoroute 25. Ce léger témoignage d’une vie lointaine rendait ici le silence aussi profond que la voûte céleste. Le coeur exalté, T-Bear s’assit sur un banc pour mieux relever la tête sans risquer le vertige. Et il songea. SummerTriangleComme son banc était orienté vers le sud, il put admirer la lumineuse Altaïr et plus au centre vers l’ouest Vega de la Lyre. Toutes deux sont très proches de notre système solaire. À peine 17 années lumières pour l’une et 25 pour l’autre. À pied, juste quelques millions d’années à parcourir. Et pourtant en quelque dixième de secondes la prunelle de T-Bear a fait un aller retour. Tellement plus vite EN APPARENCE que la lumière. Incroyable. Pourquoi ?  T-Bear ne le sait pas. Et voici qu’en braquant ses yeux au centre de la voûte, son ensemble démesuré est entré tout entier par sa minuscule pupille pour se redéployer quelque part dans son cerveau.

photo Doug Zubenel

photo Doug Zubenel

Lui, infime particule de particule de particule etc. avait accès ainsi sans effort et immédiatement à cette portion du cosmos. Fabuleux, non ? Et tout d’un coup T-Bear s’est senti le centre de l’Univers qui s’est mis à tourner jusqu’au vertige autour de lui et il pensa. Parmi ces myriades de points lumineux, beaucoup parmi les plus éloignés ont disparu depuis longtemps. Nous n’en recevons qu’une lumière fantôme. Et par contre il y a d’autres étoiles plus récentes dont nos instruments détectent la jeune masse mais que nous ne pouvons encore voir car leur émission lumineuse ne nous est pas encore parvenue. dinosauresComment était le nocturne que contemplaient les dinosaures ? Et si notre planète existe encore dans quelques centaines de millions d’années, que contemplera un vivant du futur ? En ce matin doux du 3ème jour de l’automne, T-Bear est là en témoin, comme un centre temporel de réception au présent d’un passé à jamais révolu et d’un invisible futur que sa condition éphémère de mortel ne verra jamais. 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Les flâneries d'un réveur bien léché. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Du ciel plein les yeux.

  1. Hummm marche à 4h … Vous ne devez pas être trop dérangé ! et c’est vrai qu’un ciel étoilé c’est merveilleux. Les plus beaux ciels que j’ai vus, c’est à 1 400m dans les Alpes où je passais mes vacances. J’avoue que j’aurais eu besoin d’un « connaisseur en étoiles » parce que je suis nulle de chez nul.
    ça y est, c’est l’Automne, matin frette 10° et pas plus de 20° cet après-midi et pour compléter le tout un bon ptit vent bien frais et les feuilles qui tombent et jonchent le sol.
    Bon après-midi et profitez bien, cette nuit, du ciel étoilé.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Merci à vous aussi surtout que demain ce sera la nouvelle lune en balance.
    Je me réveille généralement vers 4h comme beaucoup de vieux. J’aime cette promenade où « tout dort et je veille » comme dirait Cesbron. C’est magique. Et puis je rentre les poumons bien dilatés pour prendre une bouchée et me recoucher pour 1 ou 2 heures.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s