Dur d’être grand-père de nos jours

T-Bear en fait tous les jours l’expérience, l’art d’être grand-père présente parfois de réels problèmes de communication. La technologie a tellement bouleversé notre quotidien et nos moeurs que quand nous racontons comment nous les vieux vivions au même âge qu’eux, nos petits-enfants, ils pensent que nous sommes nés pendant l’ère des dinosaures. Voici une histoire qui illustre bien les millions d’années qui séparent nos souvenirs de leur ordinaire. 

photographe inconnu

photographe inconnu

Un grand-papa comme T-Bear essaie de faire comprendre à son petit-fils combien la vie a changé depuis sa propre enfance.

Tu sais, quand j’étais petit, ma maman me confiait un dollar pour aller faire des commissions à l’épicerie du coin. Et avec seulement ça, je revenais le sac à provisions rempli de beurre, de lait, de fromage, d’oeufs, de sucre, de pain et de pommes de terre… Tu te rends compte ?.. Alors que maintenant avec 1$, tu ne peux même pas t’acheter un bonbon.

Réponse du petit-fils.

– Y’avait pas de caméras de surveillance quand tu étais petit ?

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Les flâneries d'un réveur bien léché. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s