Question farfelue de T-Bear

Malgré le soleil, -23°C  à 10h ce matin dans le coin à T-Bear, ville banlieue de Montréal.

photo de Charles Rex Arbogast

photo de Charles Rex Arbogast

Au Québec en cette saison on dit que le fond de l’air est frais entre 0 et -5, qu’il fait froid entre -5 et – 20, qu’il « fa frette » en dessous de -20 et qu’il « fa frette en titi » à partir de -30. Fa donc frette à c’t’heure, mais sans vent c’est très supportable. Les Québécois ont l’habitude, ça fait partie de la moyenne hivernale en ce temps-ci de l’année. Tout a été étudié et prévu pour.

Dans le Doubs en France  - photo Jean-Pierre Clatot AFP

Dans le Doubs en France – photo Jean-Pierre Clatot AFP

Mais pas en Europe du sud qui subit des froids polaires tout à fait exceptionnels. C’est pourquoi là bas, rien n’est vraiment conçu pour se prémunir efficacement contre ces froids extrêmes. Et bien entendu les plus à risque de mourir sont les plus démunis. En plus des SDF, la France, l’Italie et la Grèce ont le problème que le Québec n’a pas : la marée de migrants plus ou moins légaux, réfugiés de tous les pays périphériques en guerre.

Sans abri en France - photo Joël Saget AFP

Sans abri en France – photo Joël Saget AFP

Comme dans la plupart des pays civilisés, la loi française prévoit des sanctions pénales pour non assistance à personne en danger de mort : « Sera puni des peines de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 Euros d’amende quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.« 

Harcélement des migrants à Paris par les policiers - source journal Le Parisien 8 décembre France

Harcèlement des migrants à Paris par les policiers – source journal Le Parisien 8 décembre France

Or il s’avère qu’à Paris dans certains quartiers, les policiers ont reçu ordre de CONFISQUER LES COUVERTURES DES MIGRANTS offertes par des organismes caritatifs. C’est pire qu’une non assistance, c’est provoquer délibérément leur mort, ce qu’on appelle normalement un crime.

Heureusement qu'il y a eux, les bénévoles en maraude - photographe inconnu

Heureusement qu’il y a eux, les bénévoles en maraude – photographe inconnu

Alors la question farfelue de T-Bear est la suivante : Pourquoi ne poursuit-on pas au criminel ces décideurs de la préfecture de police française et ces policiers qui s’en font les complices sous prétexte d’obéissance… comme pour la rafle des juifs au Vél’d’Hiv en 1942 ? 

En mémoire de la rafle du Vél'd'Hive en 1942. La mémoire est une faculté qui s'oublie vite.

En mémoire de la rafle du Vél’d’Hive en 1942. La mémoire est une faculté qui s’oublie vite.

Pourtant, en souvenir des atrocités commises sous la collaboration par des agents de la force publique,  l’article 122-4 prévoit : N’est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte commandé par l’autorité légitime sauf si cet acte est manifestement illégal.

   REUTERS/Eric Gaillard (FRANCE - Tags: SOCIETY) - RTXV8WJ

photo Eric Gaillard Reuter

Si vous aussi vous êtes choqués par cette mesure illégale puisqu’elle condamne un individu à crever de froid, alors partagez ce billet de T-Bear afin que cesse cette pratique cruelle et inadmissible dans un pays civilisé.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Question farfelue de T-Bear

  1. Ping : Le jeu TV de la mort | Tbear Blog

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s