Le jeu TV de la mort

Le billet du 8 janvier 2017 de T-Bear portait sur la légalité et la légitimité de l’ordre donné aux policiers de Paris par la préfecture de police de CONFISQUER LES COUVERTURES DE MIGRANTS SANS DOMICILE FIXE, risquant ainsi de provoquer délibérément leur mort par un froid exceptionnel de plus d’une dizaine de degrés sous zéro. Les policiers avaient reçu aussi l’ordre de les chasser de leurs abris « de fortune » en utilisant des pulvérisateurs lacrymogènes. Interrogé par des journalistes indignés d’une telle inhumanité, le Sinistre de la sécurité avait confirmé l’ordre donné sous le prétexte de devoir disperser des regroupements qui risquaient de « ternir l’image la capitale française » dans une période hautement touristique.

Harcélement des migrants à Paris par les policiers - source journal Le Parisien 8 décembre France

Harcèlement des migrants à Paris par les policiers – source journal Le Parisien 8 décembre France

Pour qu’une telle insanité digne du nazisme ne puisse se reproduire, T-Bear dans ce billet là avait demandé à ses lecteurs qui ressentaient la même indignation que lui de partager son billet sur les réseaux sociaux ou de laisser un commentaire. En date d’aujourd’hui pas un mot, pas un partage. Même celles et ceux qui d’habitude montent aux barricades au moindre chien écrasé ou devant l’abattage d’un arbre. Botus et mouche cousue comme auraient dit les Dupont et Dupond. dupont_et_dupond_by_qaramana-d4j62stSi T-Bear est terriblement déçu, il n’en est pas étonné pour autant. Plutôt que d’intervenir pour empêcher un innocent de se faire tabasser dans la rue ou dans le métro par des voyous, 99% des gens s’écartent en détournant les yeux. Il est plus facile et tolérable et même jouissif (d’après les côtes d’écoute) de regarder en « live », en directe, d’ignobles jeux télévisés que de vivre la réalité. Il est plus facile de se soumettre et d’obéir à un ordre inique que de réfléchir et de refuser. Voici une vidéo qui s’appelle « le jeu TV de la mort« .

Qui aura le courage de le regarder jusqu’au bout et de réfléchir ? 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s