Slurp ! Miam miam : le pouding chômeur

T-Bear déplace d’une journée son « slurp miam miam » à cause de l’évènement du 20 janvier 2017. obama-trump-relaiAvec le bouleversement international qu’il risque de produire, par cette recette T-Bear rappelle aux moins de 75 ans que la prospérité peut basculer du jour au lendemain comme en 1929 mais qu’on s’en sort quand-même avec un peu d’ingéniosité. 

depression070109aLe Pouding chômeur est un dessert typiquement Québécois, Montréalais même, n’a rien à voir avec le « pudding » anglais. Le pouding chômeur daterait de la crise économique de 1929, une période de mise à pied massive dans les quartiers industriels de Montréal. Les familles devaient se débrouiller avec le peu de ressources qu’elles avaient et la recette fort simple du pouding chômeur s’est rapidement propagée dans tous les milieux défavorisés de Montréal et de ses alentours. 1930Les ingrédients de base de la recette étaient peu coûteux et répandus à l’époque, comme la farine, le beurre, le lait et la cassonade (moins chère alors que le sucre). Ce dessert était devenu un classique de la cuisine familiale et des restaurants populaires au Québec.

Comme dans les camps de réfugiés maintenant, mais à l'époque c'était les nôtres.

Comme dans les camps de réfugiés maintenant, mais à l’époque c’était les nôtres.

Malheureusement on en consomme de moins en moins dans les maisons aujourd’hui et il ne reste plus guère de restaurants qui offrent encore une cuisine traditionnelle Québécoise dans la grande région de Montréal. carole-spandau-restaurant-la-qu-b-coise-montrealOn peut déguster cet excellent dessert dans certaines cabanes à sucre au printemps. Mais il est de plus en plus remplacé par les « crêpes » au sirop dont on achète le mélange tout fait en vrac. Avec cet hiver qui n’en finit pas de nous geler à l’os, T-Bear sent un besoin de réhabilitation des anciennes saveurs. 

pouding chômeurpouding chômeur

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 250 g de farine
  • 1 1/2 c. à thé de poudre à pâte (levure)
  • 125 g de sucre
  • 75 g de beurre non salé ramolli
  • 1 oeuf
  • 60 ml de lait
  • 500 g de cassonade
  • 250 ml d’eau
  • 125 ml de crème à cuisson à 15%
  • 1 petite pincée de sel

Préparation :

T-Bear aime bien le truc que donne le chef Ricardo  pour toutes les pâtes molles à cakes. Il conseille de tapisser une grande assiette d’une pellicule de plastique, de verser la pâte dessus en lui donnant la forme voulue et de la réfrigérer pendant 30 mn pour la raffermir avant de la verser dans le moule en renversant dedans la pâte à l’aide de la pellicule. Une fois cuit le gâteau présente une croûte lisse, bien dorée et sans fissure.

Dans un bol de cuisine, tamisez la farine, la pincée de sel et la mélanger avec la poudre à pâte. Dans un autre bol, faites un mélange crémeux avec le sucre et le beurre ramolli. Ajoutez-y l’oeuf, puis le lait et la vanille en fouettant le mélange pour le rendre bien homogène. Incorporez ensuite votre farine sans trop travailler la pâte. Versez cette pâte sur le filme plastique couvrant la grande assiette et étaler la pour former un disque d’environ 18 cm (7″) de diamètre. Réfrigérez pendant environ 30 minutes.

Placez votre grille de four en son centre et préchauffez à 220°C.

Dans un moule à soufflet de 20cm (8″) de diamètre sur 9 cm (3,5″) de haut, mélangez bien la cassonade, l’eau et la crème. Retirez la pâte de l’assiette à l’aide de la pellicule plastique et l’ajouter en la retournant délicatement SUR le sirop. Cuire au four jusqu’à ce que le couteau ressorte propre.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Slurp ! Miam miam : le pouding chômeur

  1. Ping : Slurp ! Miam miam : pain perdu sans chialer | Tbear Blog

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s