Le Train de vie de T-Bear

Dans la gare matricielle, l’ovule vient de choisir SON spermatozoïde, L’ÉLU parmi des milliers qui grouillent autour de lui. definition-of-zygote-intrafallopian-transfer-ziftAprès avoir écarté les potentiels superflus des deux ADN parentaux, voici que le zygote T-Bear embarque avec son bagage génétique dans le train de la vie. Même s’il le voulait et malgré tous les progrès de la science, JAMAIS il ne pourra s’en affranchir ni le perdre jusqu’au terminus de son existence… et même peut-être au delà à travers les molécules qui iront nourrir les pissenlits par la racine. maman-ours-portant-bebeAprès 9 mois de voyage intérieur, bébé T-Bear est arrivé à la gare de triage de son nouveau monde. Sans en comprendre la langue les us et les coutumes, après un premier bilan de santé, il est passé au bureau d’accueil des immigrants de la vie. Les douaniers municipaux lui ont imprimé d’office un passeport avec  le nom de famille du père présumé, un prénom qu’il n’a pas choisi et son empreinte digitale (à l’époque, maintenant se serait son ADN), la nationalité parentale, sa part de la dette nationale et ses obligations civiques. ours-bbq-dro%cc%82leEt puis, comme à tout migrant, l’état a confié T-Bear à son comité d’accueil qui comprenait en plus de papa et maman toute la famille, les amis des parents, la nounou et les domestiques (T-Bear est né dans une famille bourgeoise). Ensuite sont venues les étapes d’un apprentissage niveleur de masse allergique à l’individualité qu’on appelle l’école. Tu suis ou on te casse. Modeler des têtes pleines à craquer plutôt que bien faites. 1915256_145936742442776_322214494877235079_nÀ ce bourrage de crâne scolaire de l’utile comme de l’inutile, de préjugés comme de vérités, à toutes les étapes de son vécu, s’est ajouté dans le crâne à T-Bear tout un fouillis d’expériences, de lectures et de réflexions personnelles. Elles ont plus ou moins servi à rectifier ou à effacer les certitudes et les dogmes imposés à son enfance… ou à en rajouter.ourson-se-voilant-la-faceMalgré son âge avancé, T-Bear n’arrête pas de faire le tri. Pour parodier Verlaine :

Et me voici calme grand-père,
Riche de mes seuls souvenirs,
les radotant à n'en plus finir
À ses proches que ça exaspère.

Si il est impossible de modifier son patrimoine génétique, au moins peut rectifier à son goût cet héritage familial et sociétal. À la fin du voyage, il est nécessaire de se débarrasser de ses déchets et du superflu pour arriver le plus léger possible au terminus. terminal_ii_by_o_21-d3am51lOn ne sait jamais ce qui vous attend derrière les portes.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le Train de vie de T-Bear

  1. Kat Dubois dit :

    Bonsoir,

    Beau billet, j’aime également beaucoup les illustrations. Mon grand regret ne pas pouvoir changer nos gènes… Je vous écris ici car je crois que j’ai été piratée et me demande si vous recevez toujours mes courriels…

    Bonne soirée à vous.

    J’espère que cela va vous arriver puisque je n’ai pas FB ou autre, je n’ai pas pu laisser mon commentaire, comme auparavant…

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    merci beaucoup. Effectivement je m’inquiétais un peu de ne plus recevoir vos commentaires. J’espère que tout va bien pour vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s