Des crêpes en bouteille

Début février oblige, avec la chandeleur on se régale de crêpes. crepesPour 6 personnes, il suffit de bien mélanger les 6 ingrédients principaux dont tout le monde dispose :

  • 1 verre de farine
  • 1 verre de lait
  • 1/2 verre d’eau
  • 2 œufs
  • 1 bonne pincée de sel
  • sucre (au goût)
  • 1 cuillère à soupe d’huile (facultatif)
  • du beurre pour la poêle

À chacun de parfumer selon ces goûts le mélange. Plus simple que bonjour. 112435032Mais voilà, pour les faire il faut tout un tas de vaisselle (bol, louche, saladier, fouet et la poêle) qu’il faut nettoyer après. Alors voici une méthode éprouvée qui va vous faire adorer préparer les crêpes sans vous fatiguer. Il suffit d’une bouteille en plastique vide et d’un entonnoir. La quantité de pâte doit équivaloir approximativement à la moitié de la capacité de contenance de la bouteille.  Versez y dans l’ordre suivant la farine, le sel, les oeufs, le lait, l’eau et l’essence de parfum ou l’alcool désiré. Après l’avoir bien fermée, secouez fortement la bouteille à la façon d’un cocktail. Quand le mélange est bien homogène, utilisez la bouteille pour verser directement dans la poêle la quantité désirée. Vous verrez sur cette vidéo combien la méthode est simple et efficace, même pour des matefaims (pancakes) dont la pâte est plus consistante.

La cuisinière a raté le premier matefaim non seulement parce que sa poêle n’était pas assez chaude mais surtout parce qu’il aurait fallu qu’elle laisse reposer au moins 1/2 heure sa pâte pour permettre à la levure de faire son travail. Si il vous reste de la pâte, pas de soucis, la bouteille refermée la conserve très bien au réfrigérateur pendant 2 ou 3 jours. Et quand elle est vide, jetez-la au recyclage tout simplement. C’est-y pas beau hein hein ? 

 

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s