Au nid soit qui manigance.

À pas tout à fait 3 mois de la présidentielle française, rien ne va plus mais les jeux ne sont pas faits. Dans leur sagesse, les Français ont réussi pendant les primaires de gauche comme de droite à éliminer deux anciens présidents de la République. Du même coup ils ont balancé à gauche un ex premier Sinistre pourtant donné comme favori au profit d’un presque inconnu mais qui avait de la fronde tout le tour de la tête.Benoit Charlot À droite itou. le vieil ancien premier Sinistre donné gagnant haut les mains s’est fait faucher l’herbe sous les pieds par un autre ex premier Sinistre, préféré pour sa droiture, son intégrité et sa franchise. Mais ouala que le sans peur et sans reproche trébuche sur un canard (pourtant enchaîné) qui lui découvre des squelettes dans le placard. Chute libre. Donald squelettesNe reste plus réellement « en marche » vers le trône qu’un ancien de la banque Rothschild devenu Sinistre de l’économie sous l’ancien régime et l’Égérie de la plus que droite qui puise sa source d’inspiration dans la Pucelle et qui depuis janvier 2017 Trump énormément. Leurs concurrents au tombeau, le duel de ces deux là risque de déterrer d’autres fantômes plus ou moins connus. Macron MarineL’un est soupçonné d’avoir utilisé des fonds publics pour lancer son parti et l’autre de s’être rempli les poches avec des emplois fictifs. Remarquez que le Président sortant avait déjà rendu fictif son propre emploi. Tous pourris ? Pas plus qu’ailleurs et pas plus qu’avant. T-Bear vous invite à écouter l’immortel Coluche dans son solo de 1980 « le chômeur« .

Vous en avez la larme à l’oeil de rire mais surtout de pleurer en constatant qu’à part les noms des politiciens, rien n’a évolué depuis 37 ans. Alors à quoi ça sert de payer trop cher des politiciens puisque plus ils changent et plus c’est pareil pour l’enfoiré de contribuable de tous les pays ? 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s