Bonne fête les amoureux

Attention ! C’est la fête des amoureux et pas la fête de l’Amour comme certains le croient. L’amour avec un grand A englobe bien sûr l’aspect sexuel, mais aussi celui des arts, de la nature, de l’argent, des asperges ou des saucisses. affiche-ags4La St-Valentin ne vise que le côté charnel ou plus précisément l’attrait libidineux de deux personnes l’une pour l’autre. Et pourquoi cette restriction ? Depuis des millénaires partout dans le monde les humains consacraient le mitan de l’hiver à fêter la fertilité.

festival de la sexualité au Japon où, comme à peu près partout dans le monde, le sexe autant masculin que féminin n'est pas avili comme dans les religions monothéistes et chrétiennes en particulier, mais au contraire honoré comme on peut le voir.

festival de la sexualité au Japon où, comme à peu près partout en Asie, en Afrique et chez les Amérindiens, le sexe autant masculin que féminin n’est pas avili comme dans les religions monothéistes et chrétiennes en particulier, mais au contraire honoré comme on peut le voir.

C’est encore le cas dans les pays asiatiques dont le Japon. Comme bien souvent dans l’histoire du christianisme, la pudibonde église a substitué la St Valentin, à la « débauche » païenne. C’est le Pape maghrébin (et oui, comme St Augustin, des Arabes comme on dirait de nos jours) Gélasse 1er (ne riez pas) qui instaura cette substitution en 494 de notre ère.

cours d'amour au XIIe siècle

cours d’amour au XIIe siècle

Ce jour consacré aux amoureux aurait disparu sans Aliénor d’Aquitaine qui le rétablit en ses « Cours d’Amour » au XIIe siècle. Elle en fit une coutume qu’elle transporta avec elle en Angleterre suite à son mariage avec le roi. Et voilà pourquoi la Saint Valentin fut pendant longtemps une tradition plus anglo-saxonne que française. 9b264ae4e6ca61385736f79cec87aab2    Bonne fête donc aux amoureux.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SALUT LE MONDE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s