À quand la fête des chiens ?

Au départ, T-Bear avait pensé suggérer une journée spécialement consacrée à nos amis les animaux familiers pour tout le bonheur et le bien-être qu’ils peuvent nous procurer. Ce qui reste toujours une option valable.

103982411

Mais après avoir lu les deux magnifiques romans Jules (dont « le retour de Jules » paraîtra début mai, à ne pas manquer) de Didier van Cauwelaert, et Le chien de Eric-Emmanuel Schmitt, T-Bear s’est dit que la relation entre le chien et l’humain dépassait celle de tous les autres animaux, car il est le seul non seulement à sauver des vies mais à compenser des handicaps humains sérieux comme les chiens d’aveugle par exemple.

-Alors pourquoi ne pas reconnaître aux chiens leur dévouement et leur indéfectible amour en leur consacrant chaque année une journée ? De préférence le dimanche pour une super promenade et une réunion de famille ou d’amis avec leurs chiens. Ça pourrait faire peut-être réfléchir tous ces criminels qui les abandonnent chaque année au moment des vacances, comme on jette à la poubelle ce qu’on n’aime plus et qui vous gène.

5f36d338

À travers le monde, il existe deux cultures qui célèbrent le chien. L’une est le festival de Yulin en Chine, l’immonde fête du chien qui consiste à les massacrer pour les bouffer. À vomir. L’autre est un véritable hommage au meilleur ami de l’homme à la fête hindoue du Tihar début juillet de chaque année.

fête des chiensLe deuxième jour leur est consacré. Ils sont décorés, honorés, gâtés et lavés ( et épouillés en particulier pour les nombreux chiens errants de ces contrées). T-Bear trouve l’idée magnifique et si vous l’approuvez, chers lectrices et chers lecteurs, faites la germer en la partageant sur les réseaux sociaux pour qu’elle s’épanouisse et devienne réalité.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s