Réflexion

Déjà le premier tour des présidentielles françaises avait provoqué un séisme politique à l’international. Les deux vieux partis politiques traditionnels avaient été balayés au profit du Front National populiste et d’un parti « libéral socialiste » lancé il y a à peine 1 an sous les risées de la classe politique française. À un an des présidentielles, ça ne pouvait pas être sérieux. Surtout que sont initiateur était un jouvenceau de 39 ans inconnu à l’international. À tel point que le Pape aurait demandé : Macron, qui c’est ? Envers et contre tous, le petit jeunot A GAGNÉ. Ce dimanche 7 mai 2017, il est devenu le premier Président de la République Française à ne pas appartenir au clivage gauche-droite tricentenaire traditionnel.  Mais attention, Il a été élu en grande partie CONTRE le FN. Environ 12 millions d’électeurs se sont abstenus, ont voté blanc ou nul lors de ce deuxième tour. Alors que Marine Le Pen, adversaire d’Emmanuel Macron (20 millions 754 mille) , n’a obtenu que 10 millions 644 mille des suffrages. Ces chiffres montrent une incroyable fracture dans l’opinion publique.En fait, ce désarroi, ce désabusement, cette colère formeront le véritable adversaire du nouveau président bien plus que ses rivaux en plein marasme qui essaient de « raboudiner » (rebouter) les morceaux en vue des législatives. C’est qu’à force d’avoir été abusé et volé par la classe politique, le peuple est en train de prendre conscience de l’abîme dans lequel ces dirigeants corrompus étaient en train de l’entraîner. Il est temps de sauver ce qui peut l’être encore comme le montre cette très réaliste vidéo.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s