Le crépuscule des dinosaures

Ce n’est pas une simple pierre dans la mare aux grenouilles, ce n’est pas une tempête dans un verre d’eau, ce n’est pas un séisme à l’échelle de Richter qui a frappé la France en ce dimanche 7 mai 2017 , c’est un météore digne, proportionnellement, de celui qui a éradiqué les dinosaures. Le météore Manuel Macron. Regardez-les ces dinosaures de la Ve République ! Ceux qui n’ont pas été écrabouillés aux primaires ou au premier tour des présidentielles, regarez-les grenouiller et magouiller, regardez-les paniquer ou quitter le navire ces rats qui avaient mené en bateau leur peuple depuis des décennies. Et plus ils ont tapé dessus l’étoile montante et plus ils flagornent maintenant pour garder leur petite place au soleil. Que de voir cette « Valse » s’en est écoeurant à vomir.

Jusqu’au roi fainéant sortant qui le tripote de partout d’une façon indécente pendant la cérémonie du 8 mai. Veut faire croire qu’il est bien le bon papa protecteur de l’ado surdoué comme le prétendait la propagande adverse. Mais regardez donc la face du fils présumé. L’a pas l’air d’aimer ça pantoute malgré le sourire crispé de circonstance. C’est que ce n’est pas du tout cette paternité flasque qu’il revendique. Non, le père spirituel est bien le roi fondateur de la Ve dynastie républicaine. Comme Lui il lève les bras en V. Comme Lui il apprend ses discours par coeur. Comme Lui il n’hésite pas à se mêler à la foule, même si elle lui est hostile. Et la réforme du travail avec l’intéressement prônée par Macron, c’est bien une idée de De Gaulle. Celle sur laquelle le vieux roi a chuté non pas parce qu’elle était mauvaise mais parce que les Français en avaient marre de lui. Qu’est-ce qu’il doit se tordre de rire dans sa tombe ou au ciel le vieux général en entendant la déconfiture des partis, lui qui les haïssait, Lui qui avait essayé mais en vain de les éradiquer. T-Bear a vu et revu le documentaire  « De Gaulle, le dernier roi de France » enregistré sur TV5 monde et dont il partage avec vous l’entrevue de Patrick Rotman son auteur.

Pendant ses 11 ans de règne, la seule hantise qu’on lui connaissait c’était d’être trop âgé pour la besogne : ah ! Si j’avais seulement 10 ans de moins…  Et voilà, son 7ème successeur a exactement 20 ans de moins que quand le vieux avait pris le pouvoir en 1958. Mais attention, le jeune est de son temps, lui. Il a la capacité de dépasser le vieux César pour devenir Auguste. De Gaulle fut « le dernier roi de France », Macron pourrait en devenir l’Imperator.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s