La fiction de l’unité Canada

Lundi 22 mai 2017, tout le Canada fête la journée consacrée à la Reine Victoria… Tous sauf le village Gaulois qui s’appelle Québec en Amérique du Nord.

Québec, le village Gaulois du Canada - montage T-Bear

Québec, le village Gaulois du Canada – montage T-Bear

Faut dire que les « Anglâs » sont en retard d’une reine et de quelques rois qui ont succédé à Victoria. Mais son règne de 63 ans marqua l’apogée de l’empire britannique à travers le monde et c’est pourquoi les nostalgiques de la grandeur anglaise continuent à commémorer son souvenir. 3queen_victoria_golden_jubileeGrand bien leur fasse, mais on ne peut obliger les victimes de cette grandeur à en faire autant car ce serait du masochisme. Or c’est pendant les 2 premières années de son règne, en 1837 et 1838 que fut réprimée dans le sang la révolte du Bas et du Haut Canada (grosso modo les sud du Québec et de l’Ontario) contre les lois et droits injustes et draconiens imposés par l’occupant britannique. Car beaucoup de Canadiens anglais ulcérés ont eux aussi participé à cette insurrection. Mais ce furent quand même les francophones du Bas Canada qui payèrent le plus cher, trahis à cette époque par leur propre église ayant pactisé avec l’ennemi pour écraser les têtes à Papineau un peu trop libres penseuses à son goût. Ce qui a permis à ces judas d’enfermer pendant 100 ans le Québec dans une théocratie digne des Ayatollahs. Et c’est pourquoi, nostalgiques eux aussi, les Québécois profitent de ce jour férié pour rendre hommage à leurs martyrs plutôt qu’à la reine bourreau.

 

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Québec, mes amours. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s