Un beau dimanche

Exceptionnellement nous avons eu enfin une belle fin de semaine dans le sud ouest du Québec. Dimanche on a même eu droit à un grand maximum de 26°. Si si si. Rien à voir avec les records battus en France mais quand-même. Alors T-Bear en a profité pour aller faire un tour à l’Île-des-Moulins. Hélas, avec les tracasseries administratives que les dirigeants homo sapiens mais malfaisants lui font, la faune a quasiment déserté l’Île, y compris les écureuils. Heureusement les administrateurs n’ont pas encore réussi à déloger les « bateliers de la Vodka » si chers au coeur de T-Bear. Son ami Gilles a même construit un bateau qui va porter le nom de T-Bear. Mais il ne l’avait pas amené, ce sera pour une prochaine fois. Par contre il a passé son hiver à reconstruire un vieux bateau qu’il était tout fier de mettre à l’eau en ce beau dimanche. Revenu en cale sèche, Gilles a voulu photographier T-Bear avec cette petite merveille incroyablement pleine de détails et de personnages costumés d’époque avec même la cabine du prêtre. Et par ce beau jour de fin mai et de fête des mères en France, T-Bear a même trouvé du muguet en fleur, si si si. Hélas, le beau temps ne pouvait pas durer. En ce lundi 29 mai, le ciel pleure à nouveau des torrents de larmes pour voiler le désastre que les « Sapiens » engendrent sur la planète. Trois à quatre jours annoncés de pluie et d’orages ô désespoir avec un maximum en dessous des 20°. Conséquences des « Trumpettes » de la connerie.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans LA JÔSETTE DE L'ÎLE-DES-MOULINS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s