Et patati et patata

Comme le nouveau Président Français et son gouvernement, T-Bear travaille fort cet été au lieu de prendre des vacances. Bien que à la retraite peut-on encore oser dire que l’on prend des vacances ? En tout cas, la différence d’avec Emmanuel Macron, c’est que T-Bear travaille pour lui et non pour la Nation. Ce qui lui évite de recevoir comme le super actif Président les banderilles des aficionados anti-tout. T-Bear s’est inscrit à la fin du printemps à un concours d’écrivains francophones sur Amazon. Il faut publier sur Amazon avant le 31 août. C’est déjà fait avec La révolte du Mouton (Amérique) – (France) dans la catégorie « Roman ». Mais T-Bear veut aussi tenter sa chance dans la catégorie « nouvelles » en publiant « les contes faferlus de T-Bear » qu’il avait écrit pour son blog. Il espérait avoir le temps de concourir pour la catégorie « poésie » mais il n’en aura pas le temps malgré tous ses efforts. En effet, ce qui lui semblait aisé au départ est devenu un nettoyage digne de Hercule. Le formatage est complètement différent entre l’écriture sur à l’internat avec ses hyperliens de référence explicatifs et un écrit à publier sur papier où c’est par la plume ou le clavier qu’on illustre ou explique. Il lui faut donc quasiment tout récrire. De plus comme il lui vient des idées nouvelles, il a écrit en plus 2 contes supplémentaires qui viennent s’additionner aux autres pour la publication  et qu’il mettra en ligne sur ce blog à la rentrée. Alors, quand il est saturé par les mots, il se distrait en dessinant la future couverture des contes. Voici en exclusivité pour les lecteurs de ce blog et les amis de T-Bear sur Fesse Bouc et twitter la caricature de T-Bear qui servira à illustrer sa couverture.

 

BONNES VACANCES À TOUS LES AOUTIENS QUI EN PRENNENT.     

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s