La grâce pour qui ?

Le 31 janvier 1957 le Parlement Canadien a proclamé que dorénavant le 2ème lundi du mois d’octobre serait « Une journée pour rendre grâce au Dieu tout-puissant des récoltes abondantes dont jouit le Canada » et donc férié. la-premire-jour-daction-de-grce-the-first-thanksgiving-1-638Les temps ayant changé, l’ensemble du Canada est devenu laïque. Il a malgré tout gardé le congé pour profiter des dernières couleurs de l’automne naissant, mais surtout pour faire bombance en famille, histoire de s’entraîner un peu au gavage des fêtes de fin d’année. En bon ours, T-Bear ne peut qu’approuver cette action de graisse avant l’hibernation.151007_zl666_tete_thanksgiving_20111127_sn635Cette tradition nous vient de nos voisins Américains, importée par la poignée de « loyalistes » anglais venus se réfugier sur les territoires de l’ex Nouvelle France récemment conquise quelques années plus tôt aux Français. Terres qui appartenaient antérieurement aux « sauvages » amérindiens, outrageusement spoliés par la force des canons au nom de la civilisation et de Dieu.

Portrait de famille de la première action de grâce.... Il n'y a pas que les dindons qui se sont fait déplumer.

Portrait de famille de la première action de grâce…. Il n’y a pas que les dindons qui se sont fait plumer.

Malheureux Amérindiens qui avaient pourtant fait tout ce qu’ils avaient pu pour aider ces pauvres premiers migrants à survivre à un hiver pour lequel ils n’étaient absolument pas préparés. Ah ! si ils avaient su !!! changer-lhistoire-cc3b4tc3a9Si leurs « hommes-médecine » avaient pu voir l’avenir et les procédés de répulsion employées six cents ans plus tard, par leurs envahisseurs, auraient-ils employé les mêmes méthodes ?

"Ils disent qu'ils sont en train de construire un mur parce que trop de nous autres entrent illégalement et ne veulent pasd apprendre leur langue ou s'assimiler à leur culture..."

« Ils disent qu’ils sont en train de construire un mur parce que trop de nous autres entrent illégalement et ne veulent pas apprendre leur langue ou s’assimiler à leur culture… »

Bien sûr les circonstances ne sont pas du tout les mêmes. Les migrants Européens d’il y a six siècles étaient de « vaillants découvreurs, civilisateurs et missionnaires »  et n’avaient rien à voir avec ces hordes de vanupieds d’aujourd’hui chassés de leur pays par des guerres que nos politiques ont stupidement déclenchées au nom du pétrole ou de l’opium.        

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Québec, mes amours. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s