LE COUP DE PINCEAU DE T-BEAR

T-Bear est connu surtout comme portraitiste (lien en bas de page pour les portraits) sous son nom reconnu par l’état civil : Robert BourgesSi le portrait aide T-Bear à survivre, dans les temps creux, il peint pour son plaisir. Ce sont rarement des paysages, mais davantage des créations projetées par sa pensée et ses idées comme « la vision d’Adam » par exemple. On dit qu’il a acquis la connaissance en croquant le fruit défendu. OK, mais la connaissance de quoi ? Ce qui différencie notre espèce des autres animaux c’est notre notion du temps. Alors, c’est peut-être dans cette fantastique projection dans le futur que notre ancêtre nous a chassé du paradis de la non connaissance. Enfin, voici le tableau.

Le fruit de la connaissance

Il m’est arrivé de commencer un tableau sans savoir à l’avance ce que j’allais peindre comme dans celui-ci que, plus tard, j’ai appelé « La Belle endormie ». Il y a eu beaucoup d’interprétations de ce tableau. Je laisse dire, car, même maintenant, je ne sais pas très bien ce que j’ai voulu représenter vraiment. Je vous laisse à votre propre interprétation. Malheureusement, la photo est trop sombre et ne rend pas bien les couleurs.

La belle endormie

Voici, dans la série des baisers (poutounes en Occitan)  le premier qui ne l’est pas forcément dans l’ordre chronologique. « Tendre baiser » m’a été commandé. J’ai essayé de préserver la fraîcheur de l’enfance dans ce tableau.

"Tendre baiser" - tableau T-Bear

Le deuxième est plus mûr. Il est intitulé « baiser brûlant ». Ce tableau, actuellement exposé à la Mairie de Graulhet est à vendre.

Baiser brûlant - tableau T-Bear

Le troisième représente toute la tendresse du troisième âge dans un vieux couple.

Tendre Baiser - tableau T-Bear

Mais, s’il y a ce beau coté de l’amour, il y a aussi toute la tristesse de la solitude ou de l’incompréhension ou de l’abandon. En voici trois exemples.

Le premier représente la solitude à l’adolescence. Il est intitulé « La jeune fille à l’oiseau ». Malheureusement, la photo est mauvaise et comme il a été vendu au Canada, je dois me contenter de ce qui me reste.

Jeune fille à l'oiseau - peinture T-Bear

L’autre, intitulé « la Party » (pour faire référence en même temps à la partie sportive que regardent les hommes à la télévision) et à la solitude de cette femme dont le Party est manqué. Ce tableau est à vendre

Et puis cette femme de dos, sous la photo de son mariage. Le petit objet sur le matelas est peut-être celui de la solitude … Je vous laisse choisir. Mais, je l’ai appelé  « solitude ». Ce tableau est à vendre.

"Solitude" - peinture T-Bear

Solitude face à la mort, comme ce petit prince. Il m’a été acheté très vite.

Le Petit Prince

La guerre est un autre sujet que T-Bear a douloureusement traité au cours de sa carrière. Il a vécu sa petite enfance au cours de la 2e guerre mondiale et fait son devoir pendant la guerre d’Algérie. Pour T-Bear, il n’y a pas de guerre justifiable tant et aussi longtemps que des innocents y mourront. La guerre est une contre-culture décidée par des chefs d’état bien à l’abri au plus profond de leur bunker. Au moins Napoléon et les généraux de leur époque risquaient leur vie sur les champs de bataille, à la tête de leurs soldats. De nos jours, ils se terrent comme des lâches dans des abris fortifiés. Cette révolte de T-Bear se traduit dans ce tableau qu’il a nommé « La source de vie ». Dans sa détresse devant la violence et la cruauté sans limite des hommes, brille la lueur d’espoir que représente l’art sous presque toutes ses formes. Au milieu de l’horreur, l’amour de la beauté et l’art qui en découle est pour T-Bear la source de vie. Accompagné du poème ci-dessous,il exposa pour la première fois ce tableau au Salon du Printemps de Graulhet en 2008.

La source de vie - peinture Robert Bourges

et voici le poème qui accompagne ce tableau :

Source de vie - poème de Robert Bourges

La mort est un sujet que T-Bear traite souvent non pas par morbidité, au contraire. Pour T-Bear, c’est la seule chose dont on soit absolument certain et il y voit au contraire une source de vie. Camus écrivait : la mort n’a pas besoin d’être justifiée, seulement la vie. Félix Leclerc chantait : « C’est beau, c’est grand la mort, c’est plein de vie dedans ». Alors T-Bear a voulu illustrer ce chant dans le tableau du cycle du Centaure et qui représente en même temps l’hiver (promesse du printemps) et le cavalier blême de l’Apocalypse.

l'hiver - peinture Robert Bourges

Le cavalier blême est la mort, une mort enceinte de la vie. La peur de la mort est en même temps la peur de se perdre corps et biens et l’angoisse de souffrir. Mais il y a des séparations entre vifs qui sont bien plus douloureuses que la séparation causée par la mort.  Se séparer de ses acquis terrorise la personne qui vieillit. T-Bear, en sa 71e année, considère au contraire que la vieillesse représente l’opportunité de se dépouiller de toutes les vanités qui se sont accrochées à sa vie comme sangsues, bagages inutiles pour l’au-delà. Il a représenté ce dépouillement nécessaire dans 2 tableaux. Le premier fait partie du cycle du Centaure sous l’appellation : l’automne.

l'Automne - peinture de Robert Bourges

Quand au deuxième, il a été peint fin 2010. C’est son dernier tableau. Entièrement nu, le vieillard chemine allègrement vers la tour brisée (symbole de la mort dans le Tarot) dans une lumière dorée qui l’auréole. La lumière d’or est devant lui, alors qu’il s’est dépouillé de l’illusion de la richesse et des biens matériels symbolisée par les pièces d’or répandues, inutiles à présent.

Dépouillement - peinture Robert Bourges

À la prochaine pour la suite de plus de cinquante ans de peinture. Si vous voulez me rejoindre, voici mon adresse @courrier : robourges@gmail.com

Pour regarder les portraits faits par T-Bear, cliquez sur le lien ci-dessous.

T-Bear portraitiste

6 commentaires pour LE COUP DE PINCEAU DE T-BEAR

  1. L'Eclaireur dit :

    Belle galerie! Encouragements pour la suite! En tout cas, j’ai pris plaisir à découvrir certains tableaux que je ne connaissais pas.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Merci. Toi aussi, tu t’en viens pas si tant pire, comme on dirait au Québec.

    J'aime

  3. Graulhétois dit :

    Bonjour Robert, en vacances à Québec-City pour 10 semaines (jusqu’à mi-septembre) chez mon père, je découvre un peu votre pays. La nature y est belle mais je trouve les gens tristes… Et si je peux me permettre, je mange un peu mieux à Graulhet ! Lol
    Votre site que je découvre me redonne de la joie. Votre spontanéité et les messages des oeuvres me ravissent toujours. A bientôt.
    François Gaudart de Soulages

    J'aime

    • tbearbourges dit :

      Un Graulhétois à Québec city ! Bienvenue dans « moun païs » d’adoption. Tout à fait d’accord avec vous pour la bouffe et aussi pour la tristesse des gens, mais particulièrement à Québec city, capitale nationale et donc ville de fonctionnaires, ce qui ne les rend pas forcément enjoués. En contraste Montréal est une ville Nord Américaine particulièrement laide, mais animée (Rue St Denis, Rue Ste Catherine, Rue St Laurent) où il fait bon vivre. On y trouve aussi d’excellents restaurants très diversifiés et cosmopolites. Les marchés Jean-Talon et Atwater offrent une multitude de produits frais et l’on y trouve tout en cette saison, y compris là aussi le cosmopolitisme alimentaire. Bref, après avoir visité Québec City, le bas du fleuve, Tadoussac et ses baleines, le fjord du Saguenay, le bas du fleuve etc. Je vous recommande de venir vivre un peu au centre-ville de Montréal pour vous « rebiscoula l’amo » (dans notre patois) un tantinet en oubliant sa laideur accentuée par les travaux urbains d’été. Bonne visite.
      Question indiscrète, seriez-vous parent avec le peintre Soulages ?

      J'aime

  4. reflexionsetidees dit :

    Superbe!

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s