Rencontre du 3ème type

En ce magnifique mardi ensoleillé du 16 mai, T-Bear est allé se promener à l’Île-des-Moulins en bras de chemise par 22° (si si si). L’eau de la rivière était haute mais les oies, canards, mouettes et écureuils rares. Et pour cause. Un jeune fauconnier rémunéré par la ville exerçait au rappel sa buse.

Mais il avait reçu l’ordre aussi de lâcher son chien pour chasser les volatiles sauvages. Et voici pourquoi l’accueillante Île se vide de ses premiers et naturels habitants au profit d’entreprises d’animation qui rapportent bien plus à la municipalité que le plaisir des promeneurs à regarder grandir les petits oisons et folâtrer les écureuils. 

Publié dans LA JÔSETTE DE L'ÎLE-DES-MOULINS | Laisser un commentaire

Bonne fête des mères

Au Québec, la fête des mères est toujours célébrée le 2ème dimanche de mai. Cette année elle arrive donc ce dimanche-ci 14 mai. En France, depuis 1950 la fête des mères est honorée le dernier dimanche de mai, soit le 28 mai cette année. Mais une maman voyageuse pourrait se faire fêter 28 fois dans l’année dans différents pays sur 5 continents. Si si si. Pour le constater, cliquer sur le lien suivant : date de fêtes des mères dans les différents pays. Pour les mamans québécoises :

BONNE FÊTE DES MÈRES !!!

Publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR | Laisser un commentaire

Un amour de pub

Un ami sur Fesse-bouc a fait découvrir à T-Bear un adorable court métrage qui est en fait une pub de Monoprix. T-Bear la partage avec vous : LaitDroleLaVie pour vous mettre du soleil au coeur.

Publié dans La pub qui rit | Laisser un commentaire

Le crépuscule des dinosaures

Ce n’est pas une simple pierre dans la mare aux grenouilles, ce n’est pas une tempête dans un verre d’eau, ce n’est pas un séisme à l’échelle de Richter qui a frappé la France en ce dimanche 7 mai 2017 , c’est un météore digne, proportionnellement, de celui qui a éradiqué les dinosaures. Le météore Manuel Macron. Regardez-les ces dinosaures de la Ve République ! Ceux qui n’ont pas été écrabouillés aux primaires ou au premier tour des présidentielles, regarez-les grenouiller et magouiller, regardez-les paniquer ou quitter le navire ces rats qui avaient mené en bateau leur peuple depuis des décennies. Et plus ils ont tapé dessus l’étoile montante et plus ils flagornent maintenant pour garder leur petite place au soleil. Que de voir cette « Valse » s’en est écoeurant à vomir.

Jusqu’au roi fainéant sortant qui le tripote de partout d’une façon indécente pendant la cérémonie du 8 mai. Veut faire croire qu’il est bien le bon papa protecteur de l’ado surdoué comme le prétendait la propagande adverse. Mais regardez donc la face du fils présumé. L’a pas l’air d’aimer ça pantoute malgré le sourire crispé de circonstance. C’est que ce n’est pas du tout cette paternité flasque qu’il revendique. Non, le père spirituel est bien le roi fondateur de la Ve dynastie républicaine. Comme Lui il lève les bras en V. Comme Lui il apprend ses discours par coeur. Comme Lui il n’hésite pas à se mêler à la foule, même si elle lui est hostile. Et la réforme du travail avec l’intéressement prônée par Macron, c’est bien une idée de De Gaulle. Celle sur laquelle le vieux roi a chuté non pas parce qu’elle était mauvaise mais parce que les Français en avaient marre de lui. Qu’est-ce qu’il doit se tordre de rire dans sa tombe ou au ciel le vieux général en entendant la déconfiture des partis, lui qui les haïssait, Lui qui avait essayé mais en vain de les éradiquer. T-Bear a vu et revu le documentaire  « De Gaulle, le dernier roi de France » enregistré sur TV5 monde et dont il partage avec vous l’entrevue de Patrick Rotman son auteur.

Pendant ses 11 ans de règne, la seule hantise qu’on lui connaissait c’était d’être trop âgé pour la besogne : ah ! Si j’avais seulement 10 ans de moins…  Et voilà, son 7ème successeur a exactement 20 ans de moins que quand le vieux avait pris le pouvoir en 1958. Mais attention, le jeune est de son temps, lui. Il a la capacité de dépasser le vieux César pour devenir Auguste. De Gaulle fut « le dernier roi de France », Macron pourrait en devenir l’Imperator.

Publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR | Laisser un commentaire

Loup y es tu ?

Certaines nuits sous la tente au lac Pau pendant l’hiver 1975, T-Bear et son équipe entendaient le chant d’orgue des loups rameuter pour la chasse, glapir à l’hallali et puis psalmodier en choeur leur jubilation du ventre repu après la chasse. C’est l’hymne à la nature à l’état pure. Écoutez.

Tellement beau que T-Bear ne peux plus les entendre dans une vidéo sans avoir de l’eau dans les yeux qui lui monte du plus profond de son intérieur. Heureusement qu’au Québec la chasse au loup est maintenant interdite. Ils permettent de réguler et de garder en santé les troupeaux de caribou. Regardez-les s’ébattre en toute liberté dans cette vidéo, même si certains portent un collier détecteur pour les besoins de la science.

Très respectés par les peuples de l’est de l’Europe et les premières nations d’Amérique, le loup a été décimé systématiquement pendant des siècles par la stupidité superstitieuse et tenace introduite il y a 2000 ans par l’église chrétienne d’occident.  En ces temps antiques, elle avait diabolisé le loup ainsi que le corbeau parce que ces deux animaux étaient les emblèmes des druides à éliminer. À cause de cette diffamation, il a quasiment disparu de l’Europe de l’ouest. Bourrés de ces préjugés. les migrants envahisseurs blancs chrétiens en Amérique du Nord l’avaient systématiquement détruit à coup de primes par tête de loup, comme le montre ce vieux filme.

Qui est le plus implacable prédateur ? Tuer par principe ou pire, pour le plaisir, avec des conséquences désastreuses pour la faune, la flore et les forêts.  Heureusement, paniqués par le désastre écologique ainsi engendré, des scientifiques ont obtenu des gouvernements canadien et américain l’interdiction de leur chasse planifiée des loups et leur réintroduction méthodique dans les grands parcs il y a une vingtaine d’année. Et ce fut le miracle qui dépassa tous les espoirs comme l’explique cette vidéo : comment les loups changent les rivières.  

Merci les loups.

Publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR | Laisser un commentaire

Réflexion

Déjà le premier tour des présidentielles françaises avait provoqué un séisme politique à l’international. Les deux vieux partis politiques traditionnels avaient été balayés au profit du Front National populiste et d’un parti « libéral socialiste » lancé il y a à peine 1 an sous les risées de la classe politique française. À un an des présidentielles, ça ne pouvait pas être sérieux. Surtout que sont initiateur était un jouvenceau de 39 ans inconnu à l’international. À tel point que le Pape aurait demandé : Macron, qui c’est ? Envers et contre tous, le petit jeunot A GAGNÉ. Ce dimanche 7 mai 2017, il est devenu le premier Président de la République Française à ne pas appartenir au clivage gauche-droite tricentenaire traditionnel.  Mais attention, Il a été élu en grande partie CONTRE le FN. Environ 12 millions d’électeurs se sont abstenus, ont voté blanc ou nul lors de ce deuxième tour. Alors que Marine Le Pen, adversaire d’Emmanuel Macron (20 millions 754 mille) , n’a obtenu que 10 millions 644 mille des suffrages. Ces chiffres montrent une incroyable fracture dans l’opinion publique.En fait, ce désarroi, ce désabusement, cette colère formeront le véritable adversaire du nouveau président bien plus que ses rivaux en plein marasme qui essaient de « raboudiner » (rebouter) les morceaux en vue des législatives. C’est qu’à force d’avoir été abusé et volé par la classe politique, le peuple est en train de prendre conscience de l’abîme dans lequel ces dirigeants corrompus étaient en train de l’entraîner. Il est temps de sauver ce qui peut l’être encore comme le montre cette très réaliste vidéo.

Publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR | Laisser un commentaire

Quêter à boire deboute

Samedi 6 mai, le Comité d’entraide aux Lachenois a organisé un barrage routier pour collecter des fonds afin de nourrir la banque alimentaire qui ne suffit plus à pourvoir tant la demande est forte. T-Bear s’était porté volontaire pour quêter au carrefour Masson/Grande allée à Terrebonne. Il a su ce que l’expression québécoise « il pleut à boire deboute » voulait dire. Il mouillait, il mouillait sec et pas à peu près. ImpressionT-Bear est revenu à sa tanière mouillé comme un canard malgré ses habits de pluie et les pieds « tout trempe ». Mais dans l’ensemble les gens ont été généreux et nous trouvaient ben du courage. Alors, même s’il se voilait la face derrière les lourds nuages, le soleil était ben chaud dans le coeur à T-Bear.

Publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR | 1 commentaire